04 81 66 10 43 - 61 Quai Maurice Barjon 26500 Bourg-lès-Valence France pierre.faverieux@orange.fr

Alhéna

Enceinte colonne close 3 voies

Caractéristiques :

Grave : 2 x 24 cm membrane hard paper
Médium : 16 cm aimant néodyme membrane sur base papier/papyrus
Tweeter : 29 mm béryllium aimant néodyme
Charge grave : 84 litres, charge close
Charge médium : 10 litres charge apériodique
Filtre : 2ème ordre acoustique à 250 Hz, 4ème ordre acoustique à 2,2 kHz
Sensibilité : 90 dB (2,8V/1m)
Réponse en fréquence à -3 dB : 35 Hz – 30 kHz dans l’axe en champ libre
Dimensions (mm) : H 1220, L 265, P 590 (Pied L 325, P 620)
Socle épaisseur 40 mm sur 3 pieds intox M6
Poids : 53 kg
Finition : Laque haute qualité ou placage, sur demande.

Le Projet :

Alhéna représente ma vision de l’enceinte très haut de gamme, avec un minimum de compromis, conçue pour un rendu optimal dans des pièces de 40 à 60 m2. On reste sur une restitution droite, sans favoriser aucune zone de fréquences. Cette enceinte reprend le design général des Nel 2.0 et Nora, et se positionne au sommet de la gamme. Je voulais obtenir une restitution réaliste des morceaux les plus exigeants, quel que soit le type de musique, tout en conservant le côté rapide et précis d’une excellente enceinte bibliothèque. Je voulais un grave puissant, avec de l’impact, mais très lisible et tendu. J’ai choisi de monter 2 haut-parleurs de 24 cm dans une charge close. Ces HPs ont des membranes très rigides tout en étant encore relativement légères, un très bon moteur et un très bon dégagement arrière. L’excursion maximale mesurée à 10 mm est également confortable. J’ai choisi de monter ces haut-parleurs dans un caisson en contre-plaqué relativement léger, afin d’avoir un minimum de stockage d’énergie. Pour que cela fonctionne, cela suppose une très grande rigidité, ce qui a été obtenu par de nombreux renforts internes en contreplaqué de 22 mm. Ainsi les modes de résonance du coffret sont repoussés bien au delà de la zone de fréquences reproduites. La conception interne minimise les faces parallèles et différents types de matériaux amortissant ont été disposés aux endroits critiques du coffret.
Le médium de 16 cm est monté dans une charge close apériodique (évent freiné). Une grande attention a été portée au design et à l’amortissement du coffret, vraiment critique pour ce haut-parleur qui va devoir restituer plus de 3 octaves avec un niveau important.
En ce qui concerne le filtre, j’ai opté pour une coupure classique à 12 dB/octave pour la liaison basse/médium, avec compensation d’impédance pour les 2 haut-parleurs. La coupure médium aigu était initialement prévue à 12 dB/octave. Après plusieurs essais et écoutes, cette configuration, même si elle fonctionne plutôt bien, n’apporte pas à mon sens des performances suffisantes en termes de rapidité, de suivi rythmique et de franchise des attaques. Malgré toutes ces qualités, le 16 cm « traine » un peu au delà des 2,5 kHz… Elle se fera donc finalement à 24 dB/octave, avec un calage en phase très soigné, ce qui permet de limiter la distorsion du tweeter à fort volume, et de garder un aigu très rapide, (pas ralenti par la contribution du 16 cm), une très grande réactivité sur les attaques, un très bon suivi rythmique et également de garantir une restitution de l’énergie régulière dans l’axe et en dehors.

A l’écoute :

Ce qui frappe à la première écoute, c’est le grave : vraiment différent de ce que l’on entend habituellement sur des enceintes bass-réflex bas ou moyen rendement. On ressent beaucoup d’énergie, y compris dans le haut grave, et en même temps le grave est très rapide, avec de l’impact et beaucoup de tension. C’est exactement ce que je souhaitais. La coupure basse à 35 Hz en champ libre peut paraitre « moyenne », mais la pente d’atténuation faible par rapport à un pass-reflex et la grande surface de membrane font bien leur effet ! Mesuré dans plusieurs pièces d’écoute, on atteint le 25 Hz. Le fait que l’énergie du grave dans la zone des 30 à 60 hz soit transmise par une membrane de 510 cm2 et pas par un évent de moins de 100 cm2 change totalement la perception dans cette zone.
Le choix des HPs et de la configuration du filtre apporte une très grande homogénéité du grave à l’aigu : de l’énergie, de la rapidité, de la dynamique, de la matière à tous les étages, et un très bon équilibre ! L’image sonore est particulièrement profonde et le grave qui descend bas avec une pente d’atténuation faible restitue très bien les ambiances et les volumes de salle. Le médium se raccorde naturellement et apporte un excellent rendu des voix et instruments. Il délivre toute l’énergie qu’on attend de lui, avec un grand respect des timbres, et en même temps conserve des dimensions réalistes aux interprètes et instruments.
Le tweeter béryllium amène (avec le filtrage associé) pour sa part beaucoup de matière et de transparence, une lisibilité inhabituelle des textures sur les cordes et les cuivres en particulier. Il se différencie facilement des dômes textile à l’écoute, je trouve pour ma part que l’on fait un pas de plus vers la fidélité de restitution.
Cette enceinte est capable de restituer tous types de musique sans exception. Elle sera par contre extrêmement sensible à la qualité de tous les maillons associés.
Les performances ne seront valorisées qu’avec des éléments neutres et de très haut niveau. En écoute numérique, les moindres faiblesses du DAC, les moindres artéfacts numériques seront audibles. De même, ces enceintes exigent un ampli vraiment musical, puissant, avec un fort facteur d’amortissement, et capable de fournir du courant instantané. Même chose pour les câbles, la différence à l’écoute entre 2 câbles de qualité différente, même proches dans la gamme, s’entend de manière évidente et sans effort !
Au final, j’ai réalisé l’enceinte que je voulais : droite, neutre, homogène, très raffinée, mais aussi puissante, avec de la vie, de l’énergie et de la dynamique, sur toute la gamme de fréquences ! 

pour tout renseignement ou pour un devis personnalisé, contactez-nous

15 + 7 =

Toutes les enceintes :
Nel
Tarifs :