04 81 66 10 43 - 61 Quai Maurice Barjon 26500 Bourg-lès-Valence France pierre.faverieux@orange.fr

Vendu 5799 €, l’Altair G2.1 est le streamer/DAC de milieu de gamme chez Auralic. Il bénéficie de nombreux raffinements techniques comme le chassis aluminium avec doublage intérieur cuivre, posé sur une plaque lestée et suspendu par des pieds spécifiques aux séries 2.1.

Il bénéficie également du processeur Tesla G2, et d’une horloge de très grande précision. A noter également le réglage de volume par réseau de résistances de précision, élément ayant un impact extrêmement important en termes de niveau de bruit, de micro dynamique et d’ouverture générale à o’écoute. Les étages de sortie analogiques sont polarisés en classe A.

Sur la face avant, on retrouve un écran de 4 pouces au centre, une prise casque à gauche et un bouton rotatif multifonctions à droite, qui permet le réglage de volume, la navigation dans les menus et la mise en veille.

En face arrière, on trouve les sorties analogiques RCA et XLR, ainsi que les entrées numériques (1 AES/EBU, 1 coaxiale, 1 optique, 1 USB) s’y ajoutent un port Ethernet RJ45 et une prise USB pour un disque dur ou clé USB.  Enfin, on a droit à 1 entrée analogique en RCA et une entrée spécifique phono MM.

Les services Qobuz, Tidal, Amazon Music sont intégrés, de même que Spotify connect. Les connections par Bluetooth, wifi, Airplay sont également assurées. Enfin l’Altair G2.1 est Roon ready. Les écoutes streaming peuvent se faire jusqu’à 384 kHz/32 bits, ainsi qu’en DSD jusqu’au DSD512. L’application Lightning DS est tout à fait fonctionnelle et stable, les mises

L’Altair offre quelques fonctionnalités intéressantes comme le réglage de volume pouvant être by-passé, un suréchantillonneur paramétrable, la correction de distance des enceintes, le réglage de la balance. Enfin le convertisseur propose 4 filtres différents, avec des différences assez facilement audibles.

A l’écoute, on est bien dans la famille Auralic, on retrouve instantanément la fluidité, la cohérence de restitution, et la recherche du son analogique au sens noble du terme.

Par rapport au G1, on sent immédiatement que l’on ne joue pas dans la même cour : La scène sonore est très épanouie, absolument sans aucun côté démonstratif, mais on sent qu’il n’y a pas de restriction : ça respire généreusement, on a une sensation de liberté et de facilité quel que soit le morceau. On garde cet équilibre très analogique du G1, mais avec des contours plus précis, un niveau de bruit plus bas, une palette de couleurs plus riche, le G2.1 va fouiller nettement plus profond dans les ambiances, dans les attaques de notes et les réverbérations, tous les micros détails sont facilement intelligibles, sans jamais être artificiellement mis en avant. De même, les timbres sont reproduits de manière plus fine, plus complète, et nous rapprochent de la vraie couleur des instruments. La sensation de dynamique est également nettement supérieure, tant sur les petits signaux que sur les gros impacts ou charges orchestrales. On note également une différence dans le bas du spectre, plus riche, plus étendu, et plus précis. Cet équilibre extrêmement bien construit permet d’écouter pendant de longues sessions en restant immergé dans la musique sans aucun stress, sans que l’on repasse en mode analyse, attiré par tel ou tel artefact…C’est précis sans être clinique, c’est doux sans être mou, c’est dynamique sans jamais être agressif.

L’Altair G2.1 nous ouvre la porte du high end, sur la base de très belles performances sur tous les critères, mais il le fait sans donner dans l’ostentatoire, en restant toujours d’une neutralité et d’une cohérence sans faille, faisant preuve d’un grand respect de l’essence de la musique : on peut passer tous les styles de musique sans buter sur une coquetterie, sur un manquequelconque ou autre trait de personnalité dérangeant, c’est clairement un appareil très abouti musicalement, qui s’adresse particulièrement au mélomane.

Par rapport à la concurrence, y compris interne, il creuse très nettement l’écart avec les produits dans la gamme des 2000 à 3000 €. Superbement construit, à la fois timbré, ouvert, dynamique, raffiné, il fait preuve d’un équilibre parfait en toute circonstance, il disparait en ne laissant que la musique. Il est évidement possible d’aller plus loin, pour une restitution encore plus tangible, plus riche, encore plus proche des vrais instruments…Mais pour créer un écart significatif, il va falloir casser la tirelire et sensiblement dépasser la barre des 10 000 €, que ce soit avec un streamer/dac de prestige ou avec DAC et Streamer séparés. Associé à un bel intégré dans la gamme des 5000 à 10 000 €, l’Altair G2.1 permet de se monter un système de haut niveau, tout en restant simple et très cohérent, bien plus facile à optimiser que des éléments séparés, tout en procurant un plaisir d’écoute exceptionnel qui ne lassera pas dans la durée.

Au final, un très bel appareil, avec à mon sens un très bon rapport qualité/prix ! Un investissement sûr, qui ne décevra pas dans le temps.

Chaudement recommandé !

Pierre Faverieux