04 81 66 10 43 - 61 Quai Maurice Barjon 26500 Bourg-lès-Valence France pierre.faverieux@orange.fr

Quand on parle optimisation de système haute fidélité, on pense à l’acoustique de la pièce, au placement des enceintes, à l’association des électroniques, au câblage, et souvent tout à la fin au traitement anti-vibratoire (en fait on l’oublie souvent). Et pourtant, ces perturbations mécaniques, induites par la transmission solide des vibrations des enceintes en particulier (mais pas seulement), altèrent de manière très significative la restitution musicale

.

Les petits supports Ballerino de la marque Hifistay sont présent chez T&T depuis déjà 2 ans, alors pourquoi cet article maintenant ? Ces derniers mois, j’ai pu tester les Soft Jelly ,positionnés plus haut de gamme, ainsi que les Gyrotension, supports spécialisés pour les platines vinyles. Et pour terminer, motivé par un projet client qui souhaitait faire progresser encore l’optimisation de son système,  j’ai récemment commandé un jeu de Hardpoint Trinia, le haut de gamme de la marque. J’avoue avoir abordé ce test avec un certain scepticisme en termes de rapport optimisation/prix. J’étais évidemment convaincu de la pertinence d’adresser ce problème de pollution vibratoire, mais pour être tout à fait franc, j’étais dubitatif sur la pertinence de dépenser une telle somme pour des pieds antivibratoires sur des électroniques… Le sujet du jour concerne en effet le découplage des électroniques, on reviendra certainement à l’avenir sur la liaison au sol des enceintes.

Commençons donc par les Ballerino 45, entrée de gamme de la marque : quand on écoute un système avec source et amplification non découplés, le gain après mise en oeuvre des pieds Ballerino est immédiat et évident, tant sous la source que sous le DAC ou l’amplificateur : les instruments se matérialisent avec plus de précision dans l’espace, le jeu des uns n’empêche pas de suivre les autres, les attaques sont plus franches et plus riches en détails, le fond de scène se dessine de manière plus perceptible, ainsi que l’espace dans lequel jouent les musiciens. Les timbres paraissent plus purs, moins altérés, les résonances de caisse sont mieux détourées, les fins de notes plus longues, plus timbrées et localisées plus facilement. En résumé, c’est un peu comme si l’on enlevait un petit écho, qui brouillait un peu le message, le floutait et le rendait moins facile à appréhender… Le découplage par les Ballerino apporte un confort d’écoute supplémentaire, une intelligibilité supérieure, et plus de facilité à se laisser toucher par l’interprétation. De manière objective, le gain est très significatif, et ce dès que l’on est sur un système de milieu de gamme si celui-ci est équilibré : par exemple un intégré Atoll IN300 change de catégorie ainsi traité, idem pour un streamer/DAC de même gamme.

Très franchement, le gap est tellement sensible et agréable que l’on pourrait s’arrêter là…

Et bien si on monte dans la gamme vers les Soft Gelly (3 étages de découplage + la bille en bout de tige filetée), ceux-ci apportent encore un gain immédiatement audible sur tous les critères cités plus haut ! Les effets sont similaires à ceux observés avec les Ballerino, mais un net cran au dessus. A ce stade il convient de bien préciser une chose : quelle que soit la marque de support anti vibratoire utilisée, il y a un impact sur la restitution sonore, on perçoit un changement audible… Vient ensuite la question de repérer ce qui a progressé, ainsi que les éventuels points de déséquilibre, de manque ou de projection.. La force de Hifistay sur l’ensemble de sa gamme, à mes oreilles en tout cas, est de magnifier, de purifier, de dépolluer la restitution musicale, sans jamais altérer l’équilibre, sans apporter sa propre coloration, sans rien enlever, sans rien renforcer non plus.. Juste évacuer les perturbations mécaniques ! Vous conservez les qualités et la personnalité de votre système, mais vous montez d’un étage… ou de plusieurs !

Un mot des Gyrotension, qui sont exactement dans le même esprit en termes de gains ressentis à l’écoute, mais optimisés pour les platines vinyle : testés sur la planar 8/Apheta3, on note les mêmes effets de gain en propreté, en intelligibilité, en dynamique et en précision dans l’espace, en richesse de détails, une sensation accrue d’évidence. Testé également sur une platine Mofi Ultradeck, avec les mêmes effets. On peut également jouer plus fort sans que la scène ne se désunisse, sans projection ou dureté, avec des basses toujours rapides, tenues et profondes à la fois. Il va sans dire qu’étant donné la nature mécanique de la lecture vinyle extrêmement sensible à la moindre vibration, l’effet est garanti, et dans la majorité des cas véritablement bluffant !

Enfin pour terminer, les Hardpoint Trinia ! Vu le prix du jeu, le test s’est fait sur mon système référence : Auralic Aries G2.1, Dac Spec, intégré Spec M33, câblage Absolue créations nouvelle génération, enceintes Nel Extrême et Nora. Selon le fabricant, ces pieds très haut de gamme auraient l’effet le plus important sur les sources numériques tels DAC, streamer ou lecteur CD. La comparaison s’est donc faite sur le DAC SPEC dans un premier temps. L’écoute référence se fait avec le DAC découplé par les Soft Gelly, et je suis honnêtement très satisfait du résultat dans cette configuration ! Et pourtant… Le découplage par les Hardpoint vous attrape dès les premières secondes ! On passe littéralement dans une catégorie bien au dessus : la musique est à la fois plus précise et plus posée, plus palpable, la microdynamique est sans comparaison, les silences entre les notes plus évidents : j’ai été franchement bluffé par l’écart en termes de naturel, de crédibilité et d’implication dans la musique. On se prend à imaginer le même traitement sur le lecteur réseau et sur l’intégré…Comme toujours dans ces essais, le retour en arrière en dit encore beaucoup plus, et cet essai n’échappe pas à la règle : le retour en arrière est très parlant, voire cruel, alors qu’avant le test des Hardpoint, j’étais le plus heureux des hommes !

Autre test chez un client sous un bloc de puissance Audio Analogue Donizetti : on passe des Ballerino 45 aux Hardpoint : ce n’est littéralement plus le même amplificateur ! plus d’attaque, plus de propreté, plus de dynamique, des graves détourés bien plus finement, une capacité à jouer plus fort sans inconfort… La différence n’est pas mince, elle est énorme : on change littéralement de système !

Enfin, pour terminer, test des Hardpoint sous le tout nouveau streamer/DAC d’Atoll, le ST300 Signature : le résultat est littéralement bluffant ! Ces 4 pieds propulsent le ST300 dans le High End, même si je vous accorde que les pieds coutent presque aussi cher que l’appareil qui est dessus… Mais sa valeur subjective grimpe en proportion ! La démarche peut être dérangeante en termes de budget au premier abord, mais si on se réfère uniquement aux résultats d’écoute, cela devient totalement cohérent.

En résumé, la réponse à la question Est-ce que ça marche ?, la réponse est oui ! un grand oui ! Au moment du test, Hifistay propose en « entrée de gamme » les Ballerino 45 à 460 € le jeu de 4, jusqu’à 2250 € pour un jeu de 4 Hardpoint. C’est cher me direz-vous !! Oui c’est cher, mais l’apport sur un système équilibré est énorme, à mon sens bien supérieur au gain que l’on obtiendrait en upgradant les électroniques pour le même montant. Comme mentionné plusieurs fois plus haut, pour tirer pleinement partie de cette amélioration, il est important de partir d’un système bien construit et cohérent : ces pieds vont littéralement sublimer les qualités du système, mais ils n’effaceront pas les déséquilibres s’il y en a ! Je terminerai enfin sur le fait que comme pour les autres maillons du système, il faut rester cohérent en termes de prix si l’on veut maximiser le rapport amélioration/coût. Disons qu’à mon sens des Soft Gelly sur des bonnes électroniques entre 5000 et 10000 € me semble une bonne association. Pour des électroniques autour de 2000 à 3000 €, les Ballerino apporteront déjà une amélioration indiscutable. Enfin, pour les perfectionnistes et les hyper sensibles du son, il y a les Hardpoint Trinia…

Ces pieds sont en démonstration permanente.