04 81 66 10 43 - 61 Quai Maurice Barjon 26500 Bourg-lès-Valence France pierre.faverieux@orange.fr

Avec les progrès réalisés en termes de streaming (qualité des fichiers, débit des box internet, qualité des steamers), la lecture de fichiers dématérialisés est devenue une source très crédible, y compris pour une écoute critique et attentive. Si le streaming ne peut toujours pas rivaliser avec les meilleures platines CD du marché à 10 000 euros ou plus, on peut toutefois, en soignant son installation, approcher de très près la qualité d’écoute de lecteurs CD déjà positionnés en haut de gamme.

Dans tous les cas, il est toujours critique de s’assurer que la qualité du flux musical est maximale en tout début de chaine, d’où cet essai d’un switch Ethernet, qui va assurer la livraison du flux numérique au streamer. Le test s’est fait sur plusieurs semaines, avec le switch en place, puis en le retirant, et écoute critique sur quelques morceaux test.

Autant le dire de suite, l’ensemble switch/alimentation apporte très clairement un plus dans la qualité du rendu de l’installation, je veux cependant préciser que ce gain sera perçu de manière d’autant plus importante que le système sera équilibré à la base. Les écoutes ont été réalisées sur les enceintes NEL Ultime et Nora, Audio Analogue Maestro Anniversary, DAC Sonnet Morpheus et streamer Auralic Aries G1. Dans cette configuration, l’apport su Silent Angel est indiscutable : On ressent une plus grande cohérence générale, les attaques sont plus franches, idem sur les fins de notes, plus détaillées et plus lisibles. On se laisse plus emmener dans la musique, la rythmique est plus marquée, plus présente. Sur les impacts, on ressent plus de tension, une sensation de plus grande rapidité. La restitution générale gagne en propreté, et les timbres sont plus riches, plus raffinés. On ressent également ces améliorations en termes d’image sonore, avec une focalisation plus précise, on a une meilleure compréhension de la scène sonore, avec plus de facilité, le détachement des différents instruments est plus franc, et on gagne également en naturel sur les voix. Le gain en précision et en lisibilité ne se fait pas au prix de la fluidité, loin de là : on fait fun pas de plus vers un rendu fluide, analogique, facile à appréhender.

Lorsqu’on fait le chemin inverse en retirant le switch et son alimentation, on a une sensation d’approximation, on a perdu une partie de la capacité du système à vous impliquer dans la musique, on ressent comme un début de confusion, voire une mollesse relative. La régression est vécue dans ce système comme vraiment pénalisante, clairement il va rester en place !

En résumé, si cet ensemble ne révolutionnera pas l’équilibre de votre système, il sublimera ses qualités, et très honnêtement le gain est vraiment significatif, voire décisif pour quelqu’un qui écoute beaucoup de musique. En effet, ce gain vers plus de naturel, plus de propreté, le recul des artefacts électroniques audibles nous fait faire un pas significatif vers le réalisme et aussi en termes de confort d’écoute.

A recommander sans restriction pour qui a fait du streaming son mode d’écoute principal !