04 81 66 10 43 - 61 Quai Maurice Barjon 26500 Bourg-lès-Valence France pierre.faverieux@orange.fr

Une période un peu pauvre en publications, je suis en effet absorbé par le développement de la nouvelle enceinte à venir à la rentrée. La première paire de coffrets est terminée, l’amortissement est défini à 90%, et j’ai passé ces dernières semaines sur le développement du filtre. Réaliser une enceinte 3 voies équilibrée et cohérente est toujours un gros challenge, ici rendu encore plus exigeant par les qualités de transparence et d’énergie du médium de 15 cm de chez Audiotechnology. L’équilibre se joue à quelques dixièmes de dB, et de nombreuses écoutes sur tous types de morceaux sont nécessaires pour se rapprocher au plus près de la vérité en termes d’équilibre tonal et de timbres.

Quelques informations techniques : le filtrage est calé autour des 380 Hz à 12dB/octave et à 2,1 kHz à 24 dB/octave. L’objectif initial était de couper autour des 2,5 kHz en 2ème ordre, mais après maintes mesures et écoutes, le 4ème ordre propose une meilleure cohérence de phase, une meilleure régularité hors axe, et une plus grande propreté à l’écoute. L’évent est toujours sous l’enceinte, de diamètre 80 mm, et l’accord est calé autour de 34 Hz (il sera ajusté finement en toute fin de développement).

Les premières impressions à ce stade : Déjà je gère la majorité du développement avec une seule enceinte, en ce qui me concerne je trouve que les défauts et déséquilibres sont plus évidents à déceler et que le réglage « idéal » s’entend plus facilement. Cela demande néanmoins de l’expérience, car le niveau perçu des premières octaves est différent avec 2 enceintes en situation… Donc voilà ce qui ressort à ce stade : dans le grave, on descend suffisamment, et surtout avec beaucoup d’énergie, on sent bien les 92 dB de sensibilité du 22 cm ! Le médium est lui très, très rapide, très dynamique, très détaillé et sans coloration, et quand on a compris qu’il ne faut pas le faire descendre sous 350 Hz, se révèle comme une Formule 1 dans son domaine ! il fait penser à la rapidité d’un dôme, mais avec une surface émissive de 96 cm2 ! Le tweeter béryllium confirme toutes ses qualités, s’il est bien filtré et avec la qualité de condensateurs et résistances adéquate…Et surtout, au final, l’ensemble est homogène et cohérent, rapide, dynamique, détaillé, avec une bonne réserve de puissance et une capacité à jouer à niveaux élevés sans aucun stress. Sur 1 seule enceinte on perçoit déjà la sensation de profondeur, ce qui est bon signe ! Dans les prochains jours, les premières écoutes en stéréo sur le filtre de développement, avec encore probablement des ajustements mineurs avant de figer le projet !